JésusDans le langage québécois, avoir un visage à deux faces signifie une personne qui est hypocrite.

Elle se présente à toi d’une telle manière, mais tout n’est que mensonge, manipulation, la vérité est bien loin.

Jésus traite les pharisiens d’hypocrites plusieurs fois en  l’évangile de Matthieu 23, 29-36. Il n’est pas doux avec ce style de personnage. Il en remet encore plus en Luc 11, 47-51.

Jésus condamne l’hypocrisie.

Il te demande de découvrir quand tu es hypocrite et surtout de corriger ces mensonges dans ta propre vie, plutôt que de chercher à les trouver chez les autres. La puissance de son Esprit est indispensable pour parvenir à la vérité en tout.

Dans ma vidéo d’aujourd’hui sur YouTube, je te propose une réflexion sur ce sujet et je te signale que certaines attitudes de PROTECTION deviennent souvent indispensables quand quelqu’un tente de violer ton intimité, TA VIE PRIVÉE.

Je vais probablement te surprendre. Ouvre vite et écoute jusqu’à la fin. Merci de laisser un commentaire!

Visionner la vidéo sur YouTube

N’oublie pas de vivre quotidiennement la vidéo spéciale « mise en forme spirituelle, Carême 2022 »!

Une présence glorieuse t’attend!

Évangile du jour

Bernard te propose sa réflexion sur l’évangile du jour en Luc 9, 22-25 dans laquelle Jésus te parle de porter ta croix et de le suivre, sans jamais avoir honte de LUI. Prends bien le temps de méditer!

Porter sa croix

Un visage à deux facesIl existe un lien entre ce que l’ange du Seigneur révèle à Moïse du milieu du buisson ardent (Exode. ch. 3) et l’invitation que nous lance Jésus à porter NOTRE croix.

Ce lien réside dans la réponse que Dieu donne à Moïse quand ce dernier lui demande son nom : « Je suis qui je suis » (Exode 3, 14).

Porter TA croix c’est d’abord reconnaître qui TU es devant le Seigneur : « Je suis qui je suis, indigne de te recevoir » (Matthieu 8, 8).

Mais porter ta croix ne suffit pas : encore te faut-il marcher à la suite de Jésus sur le chemin qui, par la vérité tout entière, mène à la vie en plénitude.

Suivre Jésus, c’est rester ouvert aux révélations que le Ciel tient en réserve pour toi, lesquelles risquent de te surprendre, voire de TRANSFORMER ta vie du tout au tout : « Parce qu’elle a beaucoup aimé, beaucoup lui sera pardonné. » (Luc 7, 47).

Ces révélations ne prennent pas fin avec la vie terrestre, les plus surprenantes étant réservées à ton entrée dans l’autre vie.

Tous les miracles que Jésus a faits constituent autant d’exemples de ces révélations possédant le pouvoir de transformer une vie du tout au tout.

Chacun d’eux traduisaient en des termes différents la révélation suprême : « Tu es l’enfant bien-aimé d’un Père Tout-Aimant ».

En toute vérité

Dans la parabole du Pharisien et du publicain, Jésus illustre à merveille à quoi correspond « porter sa croix » (Luc 18, 9-14).

La prière du publicain procède de la perception qu’il a de lui-même : « Ô Dieu, aie pitié de moi, qui suis un pécheur ».

Bien que limitée, cette perception n’en constitue pas moins le point départ de toute prière de vérité, la seule qui puisse être exaucée.

Même si elle n’est pas brillante, le publicain ose reconnaître SA vérité devant Dieu : « Je me suis dit : Je suis coupable, je dois le reconnaître devant le Seigneur. Et toi, tu m’as déchargé de ma faute. » (Psaume 32, 5).

Je suis coupable, je suis pécheur : Paul traduit cette réalité en termes dynamiques, reconnaissant « qu’il ne faisait pas tout le bien qu’il voulait faire tout en faisant le mal qu’il ne voulait pas faire » (Romains 7, 14-23).

Il reconnait sa faiblesse sans se culpabiliser, confiant que le Saint Esprit saura, par les moyens qu’il jugera bon d’employer, l’amener à sans cesse plus de fidélité à sa vérité comme à Dieu.

Confiant au Saint Esprit la mission de le conduire dans la vérité tout entière, il sera confiant dans le Saint-Esprit qu’Il saura y parvenir malgré sa faiblesse.

Sauver sa vie ou la perdre

Il s’agit ici de la vie spirituelle, que le pharisien de la parabole prétendait sauver en jeûnant deux fois la semaine, tandis que son cœur restait de pierre. Ainsi n’avait-il aucun besoin d’un sauveur.

Mais en quoi en avons-nous besoin? De quoi devons-nous impérativement être sauvés?

Pour le saisir, il te faut te rappeler que le très puissant père du mensonge (Satan) a juré ta perte, sa meilleure arme consistant à suggérer à ton esprit que tu n’es plus digne de l’amour de Dieu en vertu d’un agir quelconque.

Ce sentiment d’indignité peut t’éloigner de Lui, mais il ne parviendra jamais à l’éloigner Lui de toi. C’est de ce sentiment d’indignité lié à ton agir dont tu dois être sauvé en tout premier lieu.

C’est ce même sentiment qui va faire en sorte que Pierre va commencer à s’enfoncer tandis qu’il marchait sur l’eau, réalisant dramatiquement le besoin qu’il avait d’un sauveur « Seigneur sauve-moi » (Matthieu 14, 30).

Après ses trois reniements, ce même sentiment d’indignité va continuer à le poursuivre jusqu’à ce que Jésus lui tende à nouveau la main (Jean 21, 15 et ss).

Perdre sa vie, c’est perdre cette prétention à pouvoir échapper par un agir quelconque à ce sentiment d’indignité qui nous accable tous à un moment ou un autre.

Je laisse à ce même Pierre, le mot de la fin, lui qui est passé par ce sentiment d’indignité à plus d’une reprise : « Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. » (1 Pierre 5:7, selon psaume 55, 23).

Bernard V.

Tu réagis comment?

JésusComment as-tu reçu mon partage sur la vidéo de YouTube et le partage de Bernard?

Merci de partager en quelques mots un commentaire à tous tes amis de la famille du blogue ou du site YouTube. Tout au bas de cette page, il y a une zone commentaire pour toi!

Merci de prier et de soutenir par un geste de Providence le ministère!

Dans le regard de Jésus, tu es son ami éternel, une perle précieuse!

Gloire à l’Amour de Dieu!

Pierre

Pas encore inscrit?

En plus des mises à jour du site, tu vas recevoir  mes 5 petits secrets de l’amour dans ton courriel à chaque deux jours.

Oui, je veux m’inscrire!

Vos commentaires

Il n’est plus possible d’ajouter un commentaire pour cet article.

  • Louisa

    Merci à vous deux! Je suis vraiment heureuse de vivre mon temps de Carême avec les vidéos et les méditations. Vous êtes différents de tout ce que j’ai pu trouver comme ressources sur internet et dans certains livres. Ça fait du bien, sincèrement. J’espère que Dieu donnera à Pierre la force et la santé pour voyager de nouveau. Moi et mes amies de prière nous avons vécu de si belles rencontres avec lui. Dieu était vraiment présent… amen!

  • Louise

    « Parce qu’elle a beaucoup aimé, beaucoup lui sera pardonné. » (Luc 7, 47). Merci Seigneur de transformer mon coeur, et d’y déposer ton Amour qui ne déçoit jamais. Que ta Vérité éclate en moi. Amen!

  • Mariée rose

    Un texte qui fait pleurer d’émotion
    On ressent bien l’amour d’un père dont nous avons tant besoin !
    Merci Bernard !
    Dieu vous bénisse
    Bon carême !

  • Mathieu Marie

    Bon temps de carême à vous monsieur Pierre et à Monsieur Bernard que le SEIGNEUR JÉSUS vous accorde la grâce de vivre ce moment d’intimité dans la santé et la joie et que loin de vous s’éloigne l’esprit d’un visage à deux faces.