Carême 2021 – 19 février, Matthieu 9, 4-15

Entre la dernière Cène et le soir de Pâques, les disciples n’ont pas dû manger grand-chose.

Pas tant par souci de souscrire à une quelconque prescription liturgique, mais parce que l’appétit, le désir, la faim, n’y était tout simplement pas.

On peut jeûner de bien des manières. En se privant de nourriture ou comme le faisait le mahatma Gandhi en s’interdisant de parler les lundis. Une bonne idée!

La privation peut donc être volontaire ou constituer une réaction face à un très grave traumatisme. C’est de cela que Jésus commence prudemment à parler en se servant de l’image d’une noce.

Il sait qu’il n’en a plus pour très longtemps à vivre, mais ses apôtres ne se doutent encore de rien. Comment les prévenir de ce qui s’en vient, leur faire comprendre qu’ils devront bientôt affronter la plus grande épreuve de toute leur vie?

Pour l’instant, c’est encore la noce, mais quand l’époux leur sera enlevé ce sera une toute autre histoire.

Jésus a jeûné quarante jours après quoi l’Évangile précise qu’il eut faim.

Ce détail en apparence superflu prend tout son sens quand on le considère sous l’angle de la béatitude proclamant « Heureux les affamés et assoiffés de justice » (Matthieu 5, 6).

C’est par cette faim-là que Jésus est tiraillé, l’avènement sur terre du Royaume de la justice amoureuse de Dieu.

La justice de Dieu est délivrance du péché et de la mort, guérison de nos blessures profondes, résurrection des zones de mort en nous, restauration de l’être dans sa dignité originelle.

Les disciples de Jean le Baptiste

Étrange alliance que ces disciples du Baptiste pactisant avec des pharisiens : « nous et les pharisiens, nous jeûnons ». Qu’ont-ils en commun? L’esprit religieux?

Et que cherche l’esprit religieux? À se sécuriser en suivant des règles dictées par une autorité extérieure. Il les suivra d’autant volontiers qu’elles seront facteur d’unité, de cohésion et témoigneront de leur cohérence.

Les disciples de Jésus eux ne jeûnent pas.

Jésus ne prône PAS la soumission à une quelconque autorité extérieure. Il t’invite au contraire à entrer dans une relation intime profonde et personnelle avec un Dieu qui te connaît et t’aime infiniment plus tu ne te connaitras et t’aimeras jamais toi-même.

« Que tu me connaisses à ce point est trop merveilleux pour moi et dépasse tout ce que je peux comprendre » (Psaume 139, 6).

Entre en toi-même. Vois ce qui s’agite au fond de toi. Prends contact avec tes faims profondes, tes soifs de vie en plénitude, tes désirs, tes peurs, tes angoisses, ce que tu croies être ou aspires à devenir.

Tourne-toi vers le Père, non pour souscrire à une prescription extérieure, mais pour alimenter ton âme, enrichir ta vie.

Tes motivations

En toute circonstance, demande à l’Esprit Saint de t’éclairer sur tes véritables motivations. Et si l’Esprit t’inspire de jeûner, jeûne.

Tout doit procéder de l’intérieur, partir de toi, de ta vérité profonde. Saint Paul nous met en garde contre une pratique « inhabitée » quand il dit : « Tout acte qui ne procède pas de la foi est péché » (Romains 14, 23).

Ce même Paul précise encore que la paix de Dieu dépasse tout ce que nous pouvons comprendre : « Ne vous inquiétez de rien, mais en toute circonstance demandez à Dieu dans la prière ce dont vous avez besoin et demandez-le-lui avec un cœur reconnaissant. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’homme peut comprendre, gardera vos cœurs et vos esprits, en Jésus-Christ » (Philippiens 4, 6-7).

Cette paix, c’est la noce à laquelle tu es convié.  Réclame-t-elle un jeûne? Oui : le jeûne des jugements que tu portes sur toi-même, les autres, la vie et Dieu.

Saint Augustin y est allé de cette proposition pour le moins audacieuse : aime et fais ce que tu veux, prônant en cela une liberté de conscience qui fera toujours peur aux esprits religieux.

Il y a un temps pour chaque chose nous dit l’Ecclésiaste (Ecclésiaste 3,  1-8). Un temps pour être en fête et un autre pour jeûner.

Jésus sait qu’un jour ses disciples seront brisés, qu’ils auront l’impression d’avoir été abandonnés, laissés à eux-mêmes. Alors ils jeûneront, devront jeûner, renoncer à leurs croyances limitées pour s’ouvrir à une révélation si éblouissante qu’elle transformera leur vie tout entière.

« Le sacrifice que je t’offre, c’est moi-même; ne refuse pas mon cœur complètement brisé » (Psaume 51,19).

Bernard V.
(Collaborateur spécial pour le Carême 2021)

Vidéo du jour avec Pierre

Visionner la vidéo sur YouTube

Merci d’inviter tous tes amis du Net à vivre notre retraite quotidienne du Carême!

Ton commentaire est souhaité (zone commentaire au bas de la page), afin de compléter la méditation et la vidéo du jour.

Reviens demain samedi pour continuer à nourrir ton âme!

Gloire à son Amour gratuit!

Pierre

Quelle est ton appréciation?

Note moyenne : 4.6 / 5.   Votes : 112

Soyez le premier à voter!

Pas encore inscrit?

En plus des mises à jour du site, tu vas recevoir  gratuitement  un enseignement MP3 de 34 minutes!

Oui, je veux m’inscrire!

Vos commentaires

15 commentaires… Ajoutez le vôtre.
  • Judith P.

    Il y a beaucoup d’idées dans le texte et la vidéo. Tout est dans l’intention comme le dit Bernard. J’aime l’idée de faire une journée de silence, une totale de silence en tout avec tout. Juste le silence avec Dieu. Merci, je vais prendre ce risque. Dieu vous bénisse!

  • Noël

    C.N

    Je rends grâce à Dieu pour l’enseignement que je reçois chaque jour pour affermir ma foi. J’apprends chaque matin comment se mettre en présence de dieu et surtout comprendre la parole.
    Seigneur enseignes-moi et dites-moi ce que je dois faire.
    Je te remercie d’être présent dans ma vie!

  • Renée

    Bonjour Pierre et Bernard!
    Que Dieu vous bénisse et bénisse la mission qu’il vous a donnée.
    Je rends grâce à Dieu pour mon cheminement avec lui. Qu’il prenne possession des profondeurs de tout mon être en entier. Merci pour l’inspiration que tu donnes à tes enfants pour leur marche vers Pâques. Amen!

  • franciane

    Cette vidéo de Pierre est très enrichissante. Elle te prend aux tripes, tu te laisses toucher et visiter par l’Esprit saint. Comme dit Bernard faire silence est une façon de jeûner, dans le silence tu te laisses imprégner de la parole de Dieu, tu vis en lui et avec lui. Amen!

  • Joséphine WAPET

    Dieu d’amour, que ton Esprit entre en nous en cette période de carême pour nous guérir de l’intérieur. Amen !

  • Gérard O

    Bonjour à vous!
    Juste rendre grâces à Dieu pour ces belles exhortations. Comme le disait quelqu’un, l’oeuf qui se brise de l’extérieur meurt, mais quand il se brise de l’intérieur paraît la vie. Profitons de ce temps de carême pour nourrir sincèrement notre vie intérieure.
    Merci pour cette nouvelle dimension d’amour à laquelle vous nous invitez!
    Fructueux carême à tous!

  • Marthe

    Merci Seigneur de me faire voir ce que je suis vraiment. Je te demande pardon pour mes jugements que je porte sur les autres au lieu de les aimer et prier pour leur conversion. Aide-moi Esprit saint à être vraiment sel de lumière dans tout environnement où je serai. Merci vraiment Pierre pour cette vidéo! Que Dieu te guérisse !

  • Marie Anne

    Amen!
    Seigneur aide-moi à me pardonner et pardonne tous mes péchés. Grand merci et Bernard pour ce beau enseignement qui m’ouvre encore les yeux sur le jeûne. Dieu soit Loué!

  • N

    Bonjour Pierre , merci de me montrer ce que c’est le vrai jeûne. Merci Seigneur de me dire qu’il faut que j’apprenne à me pardonner et alors je pardonnerai aux autres! Amen! Alléluia! Merci a vous pour ce bel enseignement! Gloire à Dieu!

  • NJ

    Bonjour Pierre, merci de me montrer ce que c’est le vrai jeûne. Merci Seigneur de me dire qu’il faut que j’apprenne à me pardonner et alors je pardonnerai aux autres. Amen! Alléluia! Merci à vous pour ce bel enseignement. Gloire à Dieu!

  • Jeanne

    Merci pour le texte et la vidéo, qui me font comprendre que le carême n’est pas forcément la privation de nourriture. On entend trop souvent autre chose. Je prie le Seigneur de m’ouvrir de plus en plus à LUI à travers vos enseignements.Prompt rétablissement à toi, Pierre.

  • B.jennifer

    Mon jesus damour merci de nous aimes telle que nous somme.Un grand bravo pierre pour ce prisonier que dieu vous benisse .Gloire a toi seigneur Amen

  • Louise

    Merci Seigneur de m’ouvrir à `l’Amour.
    Tu m’appelles à ton silence.
    Tout devient si simple.
    Amen!

  • Viviane

    Le Sacrifice que j’offre au Seigneur, c’est le jeûne:
    Je mets profondément ma foi en lui afin qu’il me donne la force de jeûner pendant ces quarante jours. J’ai besoin de lui dans ma vie.

  • Mathieu Marie

    Merci SEIGNEUR JÉSUS de me savoir aimer par toi. Ce temps de carême, je le vis dans une intimité profonde et sincère, dans un silence total avec toi. Amen!

Laisser un commentaire

Veuillez inscrire votre commentaire, votre nom et votre adresse courriel. Votre adresse courriel ne sera pas publiée.