Carême 2021, 6 mars, Jean 15, 1-3, 11-32

Jésus est le seul à avoir gardé intact le souvenir d’où il était avant sa venue dans le monde.

Sachant parfaitement d’où il vient, il sait parfaitement où il va.

« Je suis venu du Père …  et m’en vais vers le Père » (Jean 16, 28).

Cette proposition résume à elle seule le mystère de l’incarnation que Jésus illustre par la parabole du fils prodigue.

Un homme a deux fils. Le plus jeune demande sa part d’héritage du vivant même de son père, OUTRAGE suprême signifiant qu’il préférerait le voir mort.

Le père ne s’y objecte pas.

Le délinquant part ensuite dilapider sa fortune avec des prostituées et se retrouve à garder les cochons.

Qu’en est-il du père pendant ce temps?

« Il sortait chaque jour en hâte de la maison pour observer la route par où son fils était parti, ne voulant rien entendre de personne. Après le coucher du soleil, il rentrait à la maison en se lamentant et il pleurait toute la nuit sans trouver le sommeil. Assis au bord de la route par laquelle son fils devait revenir, il regardait attentivement au loin » (Tobit 10,7 et 11, 5).

Ne pouvant même pas se nourrir des caroubes qu’on donnait aux porcs, il entre en lui-même : les ouvriers de mon père ont de quoi manger tous les jours. Je vais retourner le voir et le supplier de me considérer comme l’un d’eux.

Les auditeurs réunis autour de Jésus SAVENT parfaitement ce qui se passera : le père ordonnera à ses serviteurs d’empêcher l’infâme d’approcher de la maison.

Comment pourrait-il en être autrement; n’est-ce pas là ce qu’ordonne la Loi de Moïse?

Le jeune homme se lève donc et retourne vers son père.

« Soudain, son père l’aperçut qui arrivait et cria : « voilà mon fils ». Arrivé en courant, il l’embrassa en versant des larmes et lui dit : enfin je te revois, mon enfant » (Tobit 11,6 et 9).

Arrivé en courant! Quel MANQUE de classe, de dignité!

Contre toutes attentes, Jésus emprunte quasi intégralement au livre de Zacharie la suite de son récit : « Le grand prêtre Yeshoua, vêtu d’habits sales, se tenait debout devant l’ange du Seigneur qui ordonne qu’on le débarrasse de ces habits sales et qu’on lui mette un turban propre sur la tête, précisant par ce geste qu’il l’avait débarrassé de sa faute » (Zacharie 3, 3-5).

L’auditoire est consterné

Jésus lui fait écho en prêtant à l’ainé des propos accusateurs.

Mais le père explique : ton frère qui était mort est revenu à la vie.

Se pourrait-il que ce soit de lui-même dont Jésus parle par le biais de cette parabole? Que ce soit lui l’enfant prodigue?

Avant de venir dans le monde dilapider grâces et bénédictions avec ces prostitués que nous sommes, il était auprès du Père, COMME le prodigue était auprès de son père.

Couvert de nos fautes, il retourne vers le Père qui le glorifie.

Revenu à la vie il s’empresse de confirmer ce qu’il a dit à ses apôtres  « de son vivant » (passez-moi l’expression) : « Il y a beaucoup d’endroits où demeurer dans la maison de mon Père; je vous ai préparé une place » (Jean 14, 1-2).

Amour gratuit

La parabole du fils prodigue est celle de l’Amour inconditionnel.

Jamais notre justice humaine ne s’y accordera.

Je n’ai jamais transgressé tes ordres; tu me dois donc un chevreau pour fêter avec mes amis.

Prends-le, puisque tout ce que j’ai t’appartient; je ne vais cependant pas m’interdire de fêter le retour à la vie de ton frère sous prétexte qu’il a cherché à saisir qui il était en vérité.

Bernard V. (Collaborateur spécial pour le Carême 2021)

Vidéo du jour avec Pierre

Visionner la vidéo sur YouTube

Merci d’inviter tous tes amis du Net à vivre notre retraite quotidienne du Carême!

Ton commentaire est souhaité (zone commentaire au bas de la page), afin de compléter la méditation et la vidéo du jour.

Reviens demain dimanche pour continuer à nourrir ta RELATION intime avec Jésus!

Gloire à son Amour gratuit!

Pierre

Quelle est ton appréciation?

Note moyenne : 4.7 / 5.   Votes : 89

Soyez le premier à voter!

Pas encore inscrit?

En plus des mises à jour du site, tu vas recevoir  gratuitement  un enseignement MP3 de 34 minutes!

Oui, je veux m’inscrire!

Vos commentaires

14 commentaires… Ajoutez le vôtre.
  • L.G.

    Merci pour votre méditation! Je me suis toujours plus placé du côté du frère aîné. Je découvre aujourd’hui que sa réussite a été nocive pour son âme. Je réfléchis fort! Merci à vous deux. Vous vous complétez.

  • Louise

    Père comme l’enfant prodigue je sais que je peux retourner vers toi. Et en plus tu me donnes la première place. Merci de me redonner la confiance, la joie d’être aimer. Sois loué pour cette profonde bonté. Je ne peux que te remercier sans cesse. Depuis toujours tu m’as chercher pour me ramener au bercail. Je te rends grâce pour toutes les personnes qui m’ont soutenues, également pour le bien que j’ai pu rendre. Merci pour cette Amour qui bouge en moi, en mon cœur. Amen!

  • Lucienne

    Merci pour cette magnifique méditation ,que nous soyons tous béni en ce jour ,par Notre Père d Amour.AMEN.

  • Virginie

    Merci pour cet éclairage et sur l’Amour inconditionnel, totalement gratuit de Dieu, notre Père. Union de prière

  • Mathieu Marie

    Si c’était mon fils je vous assure que je n’allais pas l’accepter aussitôt . Par cet amour du père envers son fils c’est DIEU qui s’est incarner en ce papa plein d’amour pour son fils. DIEU malgré nos nombreux péchés nous accorde toujours sa miséricorde pour que nous puissions nous convertir.

  • Renée

    Bonjour Pierre et Bernard
    Père, nous avons toujours tendance à prendre les faux-amis pour des vrais amis. Au faite, nous nous faisons abuser sur tous les points par eux. Mais heureusement que notre conscience nous ramène à entrer dans notre chambre intérieure et nous fait voir notre puanteur et cela cause un désespoir, si profond, qui nous pousse à t’appeler à notre secours. Oui Père, tu es bon et miséricordieux, tu ne rejettes aucun de tes enfants dans le repentir. Merci Père, pour ta fidélité et ton grand amour. Oui relèves-nous.

  • MENEGUZ

    Merci Père de ton amour inconditionnel pour moi, malgré mes nombreux manquements, résistances à ta parole, désobéissances. Mais je sais que Tu m’aimes très fort et que comme dans la parabole c’est Toi-même qui vient au devant de moi. Je n’ai pas bien compris le texte de Bernard : l’enfant prodigue n’est-ce pas chacun de nous ?

  • B.jennifer

    Magnifique merci pierre de jour en jour je me sans toucher profondement et je recois des Graces. Mon beaufrere gueri de mieu en mieu .Merci seigneur damour.Je taime.Amen.

  • Michel

    Mon frère Pierre,
    Vous êtes un canal de courage et d’exhortation du genre humain. Ignorez tous les propos négatifs et désobligeants des âmes réfractaires à la vérité, et même à l’interprétation des métamorphoses naturelles de votre corps.
    Dans votre choix d’être utile aux autres, des âmes faibles et perverses ne verront que ce qui repousse au lieu de ce qui édifie.
    Votre destin ressemble un peu à celui de Jésus et autres grandes âmes porteuses de lumière venues sur la terre.
    Je ne sais pas comment, mais sachez que votre récompense sera grande.
    Soyez merveilleusement béni, et demeurez toujours béni.

  • Gabrielle

    Bonjour , merci pour votre médication , je compris beaucoup choses et je accepter l amour de dieu pour toujours .Amen

  • Isabelle

    Oh ! Merci Pierre, Merci Bernard, Merci Jésus, Merci notre Père… Quelle retraite de Carême !
    Cet après-midi je suis allée me promener avec une amie dans la forêt, c’est elle qui m’avait invitée à venir t’écouter mon cher Pierre dans ton blogue et je n’ai pas raté un seul de tes enseignements depuis janvier 2020. Je sais maintenant qu’elle m’a fait un énorme cadeau : ma foi est devenue simple comme celle d’un enfant, elle est devenue espoir, confiance, amour, joie, pardon et elle devient petit à petit patience. Soit bénie Stéphanie, que Jésus te libère de tous tes liens qui entravent ta vie actuellement, Amen.

  • Carla M.

    Bonjour pierre et Bernard
    J’apprécie cette retraite de carême; je veux la continuer complètement.
    Cependant, j’ai des grandes difficultés pour rester en lien.

  • N

    Merci Pierre pour cette belle vidéo. Merci Bernard pour le beau texte.Gloire a Dieu! Que Dieu vous bénisse. ! Amen!

  • Ghislaine

    Oui, merci Père d’attendre chacun et chacune de nous ,impatiemment (car nous sommes tous et toutes « l’enfant prodigue « ). Dans ton immense Amour tu nous pardonnes nos faiblesses, nos manquements.
    Oui, Tu nous as envoyé ton fils pour nous sauver, merci Père. Amen, Alléluia…
    Et merci à vous Pierre et Bernard pour cette retraite, que Dieu vous bénisse.

Laisser un commentaire

Veuillez inscrire votre commentaire, votre nom et votre adresse courriel. Votre adresse courriel ne sera pas publiée.