Carême 2021, 20 mars, Jean 7, 40-53

Jésus enseigne dans le temple de Jérusalem. N’importe qui peut le faire pourvu qu’il soit juif et qu’il respecte la Loi de Moïse et les institutions qui en découlent.

Le peuple vient spontanément à Jésus qui, dans un langage simple et imagé, annonce sans cesse le Royaume des cieux.

D’aucuns sentent l’espérance renaître en eux et, sur la foi de l’enseignement qu’ils viennent d’entendre, proclament spontanément : « C’est vraiment lui, le Prophète annoncé! … C’est lui le Christ» (Jean 7, 40).

Ceux-là sont des chercheurs de vérité qui ont trouvé en Jésus le Maître tant attendu.

D’autres questionnent : « Le Christ peut-il venir de Galilée? » (Jean 7, 41).

Ceux-là n’ont pas besoin de chercher. La vérité, ils la possèdent déjà entièrement.

Ils ne questionnent du reste pas l’enseignement de Jésus et sont bien obligés d’admettre qu’il n’a pas lui-même proclamé être le Christ, le prophète annoncé.

Ces propos sont apparus spontanément dans la foule et rien ne menace autant l’ordre établi qu’un phénomène de foule spontané.

C’est donc pour se porter à la défense de l’ordre établi et non dans un but de connaissance de la vérité qui rend libre qu’ils montent aux barricades.

Leur principale objection en témoigne : le Messie ne peut pas venir de Galilée.

Né à Bethléem

Nous savons tous que Jésus est né à Bethléem en Judée.

Tout ce qu’il avait à faire pour dissiper les doutes à son sujet, c’était de le déclarer ouvertement.

On aurait alors pu consulter le registre. Pourquoi ne le fait-il pas? Parce qu’il est engagé dans une opération qui doit le conduire à la croix.

Le diable, j’emploie ici le terme qu’on retrouve dans les évangiles de Matthieu (4, 1) et de Luc (4, 2), sait que le Messie est désormais sur terre, mais il ne sait pas qui il est, de qui il s’agit.

Au désert, rien ne lui a permis d’identifier hors de tout doute Jésus comme étant le Messie.

Certes, l’homme aura eu du mérite à jeûner quarante jours comme il l’a fait et aura eu l’intelligence de résister à ses attaques, non en argumentant (comme l’a fait Ève), mais en se réfugiant derrière les Écritures, mais cela ne prouve rien : d’autres l’ont fait avant lui (1 Rois 19, 8).

Le diable sait aussi qu’il sera vaincu si un homme, semblable en tous points aux autres, acceptait librement d’être torturé et mis à mort sans maudire qui que ce soit.

S’il (le diable) pouvait identifier positivement de qui il s’agit, il mettrait alors tout en œuvre pour que la victime soit épargnée, mettant ainsi fin à la menace pesant sur lui.

Voilà pourquoi Jésus tait son lieu de naissance. Comme à Nazareth, le village où il a grandi, personne n’ose mettre la main sur lui.

Les grands prêtres et les pharisiens sont furieux; ils déversent leur mépris et lient un poids écrasant sur les épaules des gardes en leur posant une question : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer? » (Jean 7, 47).

Jésus n’a pas de mépris

Dans la Bible en français courant, Jésus pose deux cent quatre (204) questions. Aucune d’elles ne manifeste le moindre mépris envers qui que ce soit.

« Qu’êtes-vous allés voir au désert? Un roseau agité par le vent? Non? Alors qu’êtes-vous allés voir? Un homme vêtu d’habits magnifiques? Qu’êtes-vous donc allés voir? Un prophète? » (Matthieu 11, 7-9).

Telle une PORTE (Apocalypse 3, 20), une question peut être ouverte ou fermée.

Ouverte, elle manifeste un intérêt réel envers la personne à qui elle s’adresse : « Pourquoi pleures-tu, qui cherches-tu? » (Jean 20, 15).

Fermée, elle traduit un mépris qu’on n’ose pas reconnaître ouvertement : « Serais-tu, toi aussi de Galilée? » (Jean 7, 52).

Pourtant, les chefs du peuple et les pharisiens exprimeront ouvertement leur mépris à l’endroit du peuple en déclarant à leur sujet : « ce sont des maudits ».

Pour Jésus, personne n’est maudit.

Pas même ceux qui l’ont flagellé, lui ont craché au visage, l’ont frappé à coups de poings, etc.

Pas un mot n’est sorti de sa bouche pour menacer, insulter, maudire qui que ce soit.

Au contraire, il prie pour ceux qui le persécutent (Luc 6, 28) obtenant la conversion de plusieurs d’entre eux : « Je sais que tu m’écoutes toujours » (Jean 11, 42).

C’est ce comportement absolument étranger à tout ce à quoi il a assisté lors des nombreuses crucifixions auxquelles il a participé, qui fera dire à l’officier romain qui se tenait en face de Jésus : « Cet homme était vraiment le Fils de Dieu! » (Marc 15, 39).

Bernard V. (Collaborateur spécial pour le Carême 2021)

Vidéo du jour avec Pierre

Visionner la vidéo sur YouTube

Merci d’inviter tous tes amis du Net à vivre notre retraite quotidienne du Carême!

Ton commentaire est souhaité (zone commentaire au bas de la page), afin de compléter la méditation et la vidéo du jour.

Reviens demain pour continuer à nourrir ton cœur blessé!

Gloire à son Amour gratuit!

Pierre

Quelle est ton appréciation?

Note moyenne : 4.6 / 5.   Votes : 84

Soyez le premier à voter!

Pas encore inscrit?

En plus des mises à jour du site, tu vas recevoir  gratuitement  un enseignement MP3 de 55 minutes!

Oui, je veux m’inscrire!

Vos commentaires

Il n’est plus possible d’ajouter un commentaire pour cet article.

  • Louise

    Jésus merci de submerger tout mon être de ton abondance. Gloire à toi de m’abreuver, de me nourrir de toi. Amen!

  • Bea (France)

    Jesus-Christ est vraiment le Fils de Dieu ! Je n’ai aucun doute. J’aime quand vous dites qu’il n’a jamais méprisé personne. Son Amour est totalement gratuit. Merci de cette retraite rafraîchissante! Amen!

  • MABAYA

    Jésus mon tout , merci de me combler de ta présence et de ton amour.
    Je viens à toi ,car j’ai soif de la guérison , accorde-moi ta grâce.
    Amen

  • LISE-BERTHE

    Seigneur, aide-moi à suivre ton chemin. Aide également les enfants que tu m’as confiés à vivre dans ton Amour.
    Gloire à toi Jésus.
    AMEN

  • Sandrine

    Jésus Christ est tout simplement grand et son grand n’est pas mesurable ! Bonne monté vers Pâques !!

  • Choupa

    Merci
    infiniment Dieu d Amour pour tout, Seigneur donne la santé de baobab a ton cher fils apôtre Pierre Lacroix pour aller jusqu’au bout dans ton service d AMOUR INFINI pour nous, et garde nous aussi tes brebis

  • Mariama

    Merci Pere Éternel pour ton fils bien aimé qui s’est sacrifié pour nous sauver. Jesus amour demeure en nous, chemine avec nous, protège nous et guéri nous de ton Précieux Sang.
    Amen. Gloire à ton Saint Nom mon JESUS.

  • Gille L

    Je suis vraiment important au coeur de Jésus. Votre retraite me donne réaliser la vérité de cela. Merci Bernard et Pierre !

  • B.jennifer

    Seigneur je vous prie pour la santer de pierre.Merci pierre sa me touche enormement malgre votre problem de santer ,vous etes toujour presant .Que Dieu vous protege ,je prie pour vous. Merci Seigneur pour la presence de pierre.Aleluia Amen.

  • Renée

    Bonsoir Pierre et Bernard
    Merci Jésus, tu t’es laissé faire sans aucune injure. Que le Saint Esprit remplisse ma bouche et parle par elle quand je suis en face de l’ennemi. Bénis soient le Père, le Fils et le Saint Esprit. Dieu en 3 personnes. Seigneur réhabilite la santé de Pierre, merci beaucoup

  • Mathieu Marie

    Merci SEIGNEUR !d’avoir accordé une simplicité et une humilité à ton enfant Joseph que par cette solennité qui lui ai dédié il puisse toujours intercéder pour nous.