Visage de JésusJe suis heureux de te retrouver pour un autre merveilleux moment avec CELUI qui t’aime depuis toujours et qui t’aimera pour l’éternité.

Pas de jugement en DIEU « Père ». L’accusateur, c’est l’ennemi.

« Je suis venu NON pour juger le monde (toi, moi), MAIS pour SAUVER le monde » (Jean 3, 17).

Je te propose aujourd’hui le témoignage d’une expérience hors de l’ordinaire. Un jeune dans la vingtaine arrive dans une maison de thérapie que j’ai fondée et avoue que non seulement il est esclave du solvant et de l’essence qu’il respire dans un sac, mais qu’il a fait un réel pacte avec Satan.

Il veut être délivré. Les grands noms du RENOUVEAU ONT PRIÉ SUR LUI ET RIEN N’A CHANGÉ.

Rapidement, les chaînes du mal ont CASSÉ. La gloire divine du Baptême a opéré le MIRACLE.

Alain a été totalement délivré! Alléluia!

Je te propose aujourd’hui une « vidéo-partage » que j’ai préparée spécialement pour toi et tes amis du Net. Je te raconte comment le Saint-Esprit nous a guidés.

Ouvre vite! Ne manque pas la prière à la fin!

Visionner la vidéo sur YouTube

Merci de laisser un commentaire sur ma page YouTube!

Évangile du jour

L’évangile du jour est en Jean 13, 31-35.  Jésus vient de laver les pieds de ses amis. Il parle de la nouvelle manière de vivre uniquement dans l’AMOUR. Bernard Vidal vous propose une méditation sur ces versets.

Là où je vais

Dernière scène avec Jésus et ses apôtresJésus l’a déjà dit aux Juifs et il le répète à ses apôtres: « Vous ne pouvez venir là où je vais. »

Au cours d’un autre entretien, il dira à ces derniers : « Vous connaissez le chemin qui conduit où je vais » (Jean 14, 4).

Ce qui fera dire à Thomas : « Nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous en connaitre le chemin? » (Jean 14, 4-5).

« Je suis le chemin » lui répond Jésus.

Comment un être humain peut-il être un chemin?

Rares sont les personnes dont le cheminement spirituel ne s’appuie pas sur les enseignements d’un maître, qui devient par là un modèle à suivre, un exemple à imiter.

Aux noces de Cana, Jésus a voulu n’avoir qu’un maître, Marie, qui dans un renversement de situation d’une discrétion absolue, deviendra « sa disciple ».

Si ce maître (j’emploi volontairement le masculin) ne pouvait RIEN lui apprendre des réalités du Royaume, elle n’en reflètera pas moins le chemin y conduisant : l’obéissance absolue à la volonté de Dieu : « Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait comme tu l’as dit » (Luc 1, 38).

Les apôtres connaissent donc le CHEMIN, l’obéissance à Dieu, mais la destination demeure un mystère : Où vas-tu Seigneur et pourquoi ne pouvons-nous pas y aller nous aussi?

Boire la coupe

Où s’en va Jésus?

Notre credo nous l’enseigne : « Il descendit aux enfers » (1 Pierre 3, 18).

Pourquoi les juifs, disciples des Écritures, de même que les apôtres, disciples du Maître de la Vie, ne peuvent-ils pas le suivre là où il va?

Parce que seul un être en qui ne se lèvera aucun réflexe de fermeture, aucun durcissement, aucun mécanisme inconscient de défense, pourra jamais accomplir pareil voyage, remplir une telle mission.

Ces automatismes résultant du péché originel, « j’ai eu peur et je me suis caché » (Genèse 3, 10), une telle disposition ne se trouve pour l’instant qu’en Jésus et Marie.

Il ne suffisait donc pas que Jésus souffrit sa passion, meure sur la croix et que Marie en soit transpercée de douleur pour que s’accomplisse le salut du genre humain ; encore fallait-il que toutes ces atroces souffrances n’éveillent aucune rage, aucun désir de vengeance dans le cœur de Jésus et de Marie.

La victoire était à ce prix : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font ».

Pierre tirera l’épée avant de renier. Tous les apôtres s’enfuiront, cependant qu’on retrouvera Jean au pied de la croix.

Mais ce ne sera pas là leur dernier mot; au terme d’un cheminement marqué de nombreuses purifications, les onze restant, ajoutés de « Matthias » (Actes 1, 26), finiront par accepter le martyre, dans les mêmes dispositions que leur maitre.

« Pouvez-vous boire la coupe de douleur que je vais boire? Nous le pouvons répondirent-ils. Vous boirez en effet ma coupe, leur dit Jésus » (Matthieu 20, 22-23) quand, assis à la droite du Père, je vous en donnerai la force.

Bernard V.

Quel est ton commentaire?

Jésus fait un calin à une grande personneComment as-tu reçu le partage de Bernard et le mien sur YouTube? As-tu un témoignage, une intention de prière? Tu sens Jésus en TOI? Tu souffres?

Merci de partager en quelques mots ton vécu intérieur à tous tes amis de la famille du blogue ou du site YouTube. Tout au bas de cette page, il y a une zone commentaire pour toi!

Merci de prier et de soutenir par un geste de Providence le ministère!

Le mois de mai ne fait pas ses frais. Amen et merci aux donateurs que l’Esprit saint suscitera!

Amen!

Pierre

Pas encore inscrit?

En plus des mises à jour du site, tu vas recevoir  mes 5 petits secrets de l’amour dans ton courriel à chaque deux jours.

Oui, je veux m’inscrire!

Vos commentaires

6 commentaires… Ajoutez le vôtre.
  • Philippe T

    Je crois que nous sommes tous des croyants consommateurs de miracles. Très peu de nous vivons une relation sans attente. Juste de l’amour, rien d’autre. Aimons-nous ou avons-nous des intérêts? Voilà la question Bernard.
    Merci à toi et Pierre toujours original. Amen, surtout continuer. Je vous envoie un petit PayPal pour vos frais. Je connais ce monde internet et les coûts que cela génère. J’ai un petit site de vente en ligne… les gens accèdent gratuitement, mais le responsable a beaucoup de frais. Vous avez ma prière Amen!

  • france bilodeau

    Que cet évangile est bien expliqué, raconté . j’avais l’impression d’ëtre avec eux. En étant maman moi même , J’ai souvent essayé d’imaginer la douleur de Marie en voyant son fils sur la croix . C’est écrit qu’elle a été transpercée de douleur et je le crois très facilement . Merci Marie pour tout !!!

  • Martine Izquierdo

    Encore un recit merveilleux ( chasser le Demon par la louange a Dieu). Merci de nous conter ton vécu Pierre et merci Bernard pou ta participation active.

  • Louise

    Merci Seigneur de faire route avec moi. Gloire à toi por ton Esprit-Saint qui m’enseigne tout. Amen!

  • Josée

    Merci Pierre et Bernard de l’enseignement que vous nous apportez. Que Dieu vous bénisse grandement.

  • Mathieu Marie

    Merci SEIGNEUR JÉSUS de toujours accordé la sagesse de ta parole à tes serviteurs Pierre et Bernard qui ne cessent de nous éclairer sur ta bonne nouvelle qui nous permet de nourrir notre foi.

Laisser un commentaire

Veuillez inscrire votre commentaire, votre nom et votre adresse courriel. Votre adresse courriel ne sera pas publiée.