Les fous de Dieu (1 de 4)

Tu es habitué, comme moi, de lire de belles histoires de saints, comme sainte Teresa de Calcutta, Thérèse de Lisieux, Jean-Paul II, Padre Pio, le curé D’Ars. C’est très édifiant!

Attention! Il y aussi des « saints plus ordinaires, plus blessés, paumés ». Souvent des marginaux de toutes sortes qui ne seront jamais canonisés, mais qui sont des « fous de Dieu »*. Ils ont un cœur brûlant pour leur « Papa d’Amour inconditionnel » et endurent souvent des épines très tenaces.

« Il a été mis dans ma chair une épine… Dieu m’a répondu : Ma grâce te suffit, car ma PUISSANCE manifeste pleinement ses effets quand tu es faible » (2 Corinthiens 12, 7-9).

Ces blessés, ces « fous de Dieu », ont des problèmes (pas toujours contrôlés) de drogue, d’alcool, de sexualité et souvent de délinquance.

Ils me font comprendre, depuis plusieurs années, que l’Amour divin regarde la PERSONNE « avant tout » et non pas le dossier de ses bonnes œuvres et vertus.

Mon « petit pharisien intérieur », comme le tien, veut que Dieu récompense le méritant et punisse le mécréant, tout le contraire de la « Nouvelle Alliance » qui est uniquement basée sur l’Amour, l’Amour, l’Amour.

Ces témoins de l’Amour te font comprendre que l’Amour de ton Papa du ciel est d’une gratuité inimaginable, infini, sans limites.

« J’étais en prison et vous êtes venus me voir. Toutes les fois que vous l’avez fait à l’un des ces petits de mes frères (blessés, paumés, délinquants), c’est à MOI que vous l’avez fait » (Matthieu 25, 36, 40).

  Je suis certain que tu en as connus aussi. Cherche dans tes souvenirs. Tu peux laisser dans la zone commentaires, au bas de cette page, un très court résumé signalant la caractéristique spirituelle de l’un d’entre eux.

Des êtres hors de l’ordinaire

Évidemment, ces « fous de Dieu » sont PARTICULIERS.

Ils ont une communion amoureuse et « intime » très intense et originale avec leur Papa du ciel.  Le « feu divin » qui brûle en eux se voit sous leurs tatouages et ils en témoignent sans détour et dans leurs mots vraiment pas comme ceux de ton curé de paroisse. 🙂

 Tu as peut-être remarqué qu’ils sont portés vers les mal-aimés, les blessés comme eux. Ils sont des thérapeutes sans diplôme très performants.

« Il faut que vous vous aimiez les uns les autres COMME je vous ai aimés. Si vous vous aimez les uns les autres, alors tous sauront que vous êtes mes disciples, (fous de Dieu) » (Jean 13, 34-35).

Ce sont évidemment des « artisans de paix ».

« Heureux ceux qui créent la paix autour d’eux, car Dieu les appellera ses FILS » (Matthieu 5, 9). 

Mes amis « fous de Dieu »*

J’en ai connu plusieurs « fous de Dieu » et je t’en présente deux aujourd’hui sur la vidéo.

Un jeune homme alcoolique qui « prophétise » alors qu’il avait bu passablement. Ivre, il me visitait souvent et je lui accordais beaucoup d’importance. Dieu se servait de lui pour me parler et me guider dans mes décisions. Évidemment, tu comprendras qu’il n’avait rien d’un François d’Assisse ou d’une Mère Teresa.

Je te parle aussi d’une sainte religieuse qui brûlait tellement de Dieu qu’une simple poignée de main produisait en moi un formidable tremblement de terre spirituel et un choc électrique incroyable. La « puissance de Dieu » était sur elle.

Un jour, elle me confia un problème personnel. Oh! Elle buvait tous les soirs, en cachette des autres religieuses du monastère, un bon petit verre de whisky. Eh oui! Tous les soirs! Elle accompagnait cela d’un petit cigare, comme son père. Elle était incapable de se libérer de cela. Elle en souffrait, priait beaucoup, mais l’épine restait.

Bizarrement, sa faiblesse lui a donné une soif incroyable de Dieu et sa dépendance a été le moteur d’une proximité stupéfiante avec son Papa du ciel.

Tu aimeras ce récit, je possède encore le cadeau qu’elle m’a donné à sa mort. Une surprise t’attend!

Ne manque pas la prière puissante dans les dernières minutes.

P.-S. : Tu as peut-être remarqué une variante dans l’éclairage. Ce n’est pas un très gros problème, mais mon technicien viendra corriger dans les plus brefs délais. Merci de ta patience!

Tu as connu un (une) « fou de Dieu » hors norme?

Je t’invite à laisser un court commentaire au bas de cette page. Je suis certain que tu connais un « fou de Dieu ».  Difficile de te limiter à 500 caractères, mais c’est possible. Essaie!

Sois certain que ton partage peut toucher une personne blessée qui lit le blogue. Amen!

Le thème « fou de Dieu » se poursuivra durant quelques semaines. Tu trouveras deux textes et vidéos par semaine. J’essaie de reprendre le rythme. Amen!

N’hésite pas à inviter tes amis du Net à suivre le blogue, publie sur ta page Internet la vidéo, le lien vers le blogue. Quelques clics et c’est fait. Merci de permettre la diffusion de la Bonne Nouvelle et de gagner à l’Amour divin des cœurs blessés!

Reviens jeudi pour « fous de Dieu » No 2!

Dans l’Amour totalement gratuit du Père,

Pierre

* J’ai entendu cette expression dans la bouche de l’abbé Pierre, fondateur du mouvement Emmaüs. Il a consacré sa vie aux pauvres et aux sans-abri, leur donnant espoir et courage.

19 commentaires

  1. Marguerite P :

    J’ai connu Clément, un sans-abri qui circulait dans mon quartier.
    Je le croisais souvent, sans lui parler.
    Un jour, je l’ai vu étendu sur le sol. Je me suis approché et je lui ai demandé s’il allait bien.
    Sa réponse fut stupéfiante : « Madame, je prie pour votre mari qui vous a laissée. Je sais que Dieu ne vous a pas abandonnée. Confiance! Je ne parle à personne, mais je sais tout ce qui se passe dans le quartier. Je prie constamment!  »
    Monsieur Clément est mort et je suis allé à la funérailles organisées par le curé…

  2. Michèle :

    Cloclo venait dans notre groupe de prière souvent. Nous savions tous qu’elle était prostituée.
    Toujours puante d’un parfum trop fort, elle prenait place derrière la salle.
    Beaucoup de membres la fuyaient comme si c’était le démon.
    Un jour, une jeune femme du groupe attendait une greffe de rein.
    Très anonymement, c’est elle qui lui a fait don.
    Tout mon groupe, j’étais bergère, louait Dieu pour ce don si miraculeux.
    Nous avions une « folle de Dieu » insoupçonnable dans le groupe.
    Super méditation Pierre!

  3. Marie Marguerite :

    J’ai connu l’abbé Pierre dans le mouvement Emmaüs.
    Il était lui-même un « fou de Dieu ».
    Sa vie a été belle et intense.
    Autour de lui, il a suscité des  » clochards célestes » comme il disait.
    J’en ai connu plusieurs.
    Oui l’amour de Dieu est inconditionnel.
    J’ai déjà hâte à votre prochaine vidéo. J’aime quand vous témoignez.
    Merci!
    Amen!

  4. B. Benoît :

    Guy est homo comme moi, en plus sidatique, mais surtout un gars qui a un coeur comme Jésus.
    Il est toujours disponible, proche de tous les désespérés de notre milieu gay.
    C’est un fou de Dieu, comme vous dites.
    Merci Pierre! Bonne santé.

  5. Gabrielle :

    Des fous de Dieu, j’ai en rencontrés dans une hôpital psychiatrie, comme patiente.
    À mon premier contact, je me suis dit: le vrai monde est ici.
    C’est comme si je découvrais la vraie vie. Il y avait du respect, ont étaient tous égaux.
    Malgré de grandes souffrances, les cœurs parlaient de DIEU.
    Pas de jugement, personnes étaient pas au-dessus de l’autre.
    À l’Eucharistie quotidienne, c’était rempli à la chapelle.
    Une dame avec un grand don de prophétie, pionnière d’un communauté de laïcs, aurait eu des problèmes avec l’alcool…

  6. France Marie :

    Bonjour Pierre,
    J’ai rencontrée un jeune sans-abris; il pleuvait beaucoup, il toussait beaucoup, je suis allée vers lui.
    Il demandait une pièce. Les gens le regardais pas.
    J’ai discutée avec lui, je l’ai invitée au restaurant. Il était sale les gens nous regardaient avec dégoûts.
    On à discuter de Dieu, je lui ai offerte une médaille miraculeuse. Il croit en Dieu …
    Il était content. Je lui croisais tous les jours, je voyais son sourire malgré la souffrance.
    Je remercie Dieu de l’avoir mis sur ma route.
    Il faut aimer les gens comme ils sont sans les juger…

  7. Sylvie G :

    Mon Cher Pierre,
    C’est incroyable hier je me suis laissée a boire.
    Beaucoup de culpabilité et aujourd’hui tu me dis que Dieu m’aime comme je suis alors je m’abandonne dans ses bras d’Amour.
    Merci Pierre sois bénie pour tout ce qui nous dit sur Dieu!

  8. Emile A. :

    Bonjour papa Pierre,
    Oui j’ai bien écouté et visionné la vidéo sur les fous de Dieu. Merci!
    De ce que vous dites, il n’est pas ressorti la demande envers le Père Céleste les prières pour que l’emprise de la boisson ne les empêche de mieux œuvrer pour Jésus.
    Est ce que des prières pour l’abandon de l’alcool a été organisé?
    Certes Dieu est souverain dans ses faits, gestes et décisions cependant l’alcool reste très tentant et Satan l’utilisent beaucoup pour matraquer les hommes et femmes qui s’adonnent à l’alcool.
    Prions pour ces hommes…

    Réaction: Je comprends tes propos, je les publie, mais ils ne sont PAS dans la pensée spirituelle de la Nouvelle Alliance. C’est l’Amour qu’il faut organiser pour les soutenir, les aider, les aimer. As-tu bien lu les Évangiles? As-tu vu les injustice de l’Amour de Jésus? Ton rideau doit se déchirer de bas en haut… Je prie pour ta conversion et toi pries pour la mienne! Pierre

  9. NJC :

    Quelle belle méditation!
    J’ai hâte à jeudi.
    Merci beaucoup Pierre pour tous ces partages!
    Moi, j’avais 2 frères alcooliques et c’était vraiment des fous de Dieu.
    Un lisait sa Bible et l’autre disait toujours que Dieu seul est son maître.
    Je les aimais tellement.
    Que Dieu te bénisse pour tout ce que tu nous apprends.
    Amen! Merci de continuer de prier pour moi, j’en ai grand besoin.
    Alléluia!

  10. Roberto de Maria Nunes Mendes :

    Je suis brésilien et je comprends tout que vous écrivez, mais je ne comprends pas la vidéo!
    Merci pour vos conseils.

    P.-S.: Je suis identique avec l’espagnol. Je peux lire, mais je suis perdu devant un discours. Dieu nous aime tous les deux! Amen! Obrigado! Pierre

  11. Bob Le Charismatique :

    Saint-Paul nous dit: «Nous, nous sommes fous à cause du Christ» (1 Co 4, 10).
    Je pense à Dominique un «proche» qui témoigne de Jésus à sa façon et œuvre dans le secret et dont la prière charismatique opère parfois des guérisons physiques et dans les coeurs.
    Il se considère comme un anawim (pauvre matériellement, mais riche spirituellement).
    Il a à coeur les faibles atteints de maladies mentales; un milieu dans lequel fut marquée son enfance!

  12. Georges :

    Je suis toujours étonné et même surpris de constaté parfois la cohabitation que Dieu peut permettre avec ce qui est mauvais.
    L’exemple de Saint-Paul est édifiant et c’est cela qui m’a éclairé et soulagé pour pouvoir tenir.
    La tentation n’est pas un péché, l’important est de ne pas succomber.

    Dieu nous aime à la folie… Oui , la folie de la crucifixion.
    Et pour répondre pleinement a cet Amour, il faut aussi être un fou de Dieu. Saint-Paul était un fou amoureux de son maitre Jésus-Christ.
    Et j’en suis jaloux.
    AMEN

  13. Lorraine :

    Monsieur Lacroix, tout comme moi, vous savez que tous ces fous de Dieu si originaux, si intenses, ont été éloignés par les autorités religieuses, les répondants charismatiques, les bergers apeurés de contredire la fameuse autorité, etc.
    Ces prophètes modernes, certes blessés, privent le Renouveau de sa couleur d’origine.
    Vous dites quoi de cela?

    Réponse: Absolument! Vrai! Pierre

  14. Irène :

    Pierre, merci pour ce beau cadeau que tu me fais encore!
    Notre papa d’amour m’aime telle que je suis ce soir.
    Que c’est doux, bon à entendre.

  15. Pierre :

    Bonjour Pierre
    Merci infiniment pour cette enseignement, ce partage qui est puissant, et vraiment édifiant.
    Que Dieu vous fortifie d’avantage au nom puissant de Jésus Christ de Nazareth.
    J’ai vraiment aimé ce thème qui nous pousse toujours à grandir dans la foi, la prière, le jeûne, le partage, et surtout l’amour envers nos proches.
    C’est vrai qu’on doit être toujours des imitateurs comme le dit l’apôtre Saint Paul.
    Que Dieu préserve du mal et qu’il nous comble de ses grâces, Amen!

  16. Jeanne :

    Encore et toujours, merci Pierre pour tous ces partages.

  17. Mathieu Marie :

    Merci mon papa d’amour pour ce bel enseignement de ton serviteur qui tire mon attention sur un passage biblique dont je ne me rappelle plus du passage qui dit ceci : »je ne suis pas venu pour les biens portants mais pour les malades » en clair pour dire que notre papa d’amour n’a pas besoin d’utiliser un saint pour le servir mais choisir le pêcheur que je suis, que tu es et que nous sommes pour donner des véritables témoignages vivant à son amour inconditionnel.

  18. edwige :

    Merci bcp Pierre pr tout ce que tu fais nous que te protege

  19. Nancy :

    Bonsoir
    J’ai été envahie de frissons au cours de la prière du 2 ième vidéo sur les fous de Dieu.
    Merci Seigneur de ce que tu feras en moi.
    Un grand merci à Pierre pour ces prières, ces enseignements, et sa grâce ou charisme qui me touche chaque fois.
    Amen! Amen! Amen!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restant (550 maximum)

*