Dis-moi, suis-je BEAU (ou belle)?La semaine passée, j’ai parlé avec une femme qui m’a avoué qu’elle ne s’était JAMAIS trouvée belle de toute sa vie.

Une confidence qui m’a glacé le sang.

Je comprenais enfin sa souffrance régulière, ses goûts de suicide dans notre société du beau, du rutilant, de l’admiration des autres.

Dans ma Bible, j’ai trouvé ces quelques versets, je te les partage:

« La BEAUTÉ est illusoire» (Proverbe 31, 30) !  Trop vraie comme vérité.

« Tu seras une couronne de splendeur dans la MAIN du Seigneur » (Isaïe 62, 3).

« Je te loue de ce que je suis SI MERVEILLEUSE. Tes ouvres sont si admirables et je le reconnais » Psaume 139, 13-14).

« Même si mon être EXTÉRIEUR vieillit, se détruit, se ride, MON être INTÉRIEUR se renouvelle chaque jour » ( 2 Corinthiens 43, 16).

J’ai préparé SPÉCIALEMENT pour toi une vidéo sur YouTube dans laquelle je te parle de la BEAUTÉ.

Comment je vois cela, comment je réagis à ma vielleuse, etc. La prière de la fin te fera sûrement beaucoup de bien à ton coeur blessé. Merci de laisser un petit commentaire!

Visionner la vidéo sur YouTube

Évangile du jour

Je t’invite à approfondir avec Bernard Vidal l’évangile du jour que tu trouveras en Matthieu 5, 13-16.

Saveur d’éternité

Dis-moi, suis-je BEAU (ou belle)?Jésus s’adresse à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre, la lumière du monde ».

Étrange langage, mais pas facile de saisir le sens!

Que JÉSUS soit la « lumière du monde » ils sont tout disposés à la croire : « Je suis la lumière du mone; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie » (Jean 8, 12).

Mais quand Jésus leur dit à eux qu’ils sont le « sel de la terre » et la lumière du monde, ils sont alors davantage intimidés.

Le sel et la lumière, deux réalités de natures très différentes pourtant appelées à se compléter.

Le sel n’éclaire pas et la lumière n’a aucun goût!

Comment pourront-ils contribuer ENSEMBLE à l’avènement du Royaume des cieux?

Si le sel perd son goût

Avant de poursuivre, je me dois de vous demander d’être particulièrement bons à mon endroit : je m’apprête à souligner un DÉTAIL qui risque de vous paraître insignifiant, en affirmant quelque chose dont je ne suis pas absolument certain.

Au risque de me tromper, je crois que le sel ne perd jamais son goût. N’hésitez pas à me contredire si ce que je viens d’affirmer n’est pas vrai.

C’est un minéral qui se dissous sans cesse au contact de l’eau.

Une pincée de sel dans mille litres d’eau n’en changera pas le goût, cependant qu’une grosse cuillerée dans un verre va rendre imbuvable l’eau qu’il contient.

Sur QUOI Jésus désire-t-il attirer notre attention en employant l’image du sel dont il prétend par ailleurs qu’il peut perdre son goût?

Sur la nécessité, pour NOTRE salut, de communiquer au monde la saveur prévalant dans le Royaume des cieux. Le sel communique son goût aux aliments. En tant que « sel de la terre » tout chrétien est donc appelé à communiquer une saveur d’éternité au monde qui l’entoure.

Il y a mille façons de le faire; pas besoin de diplômes : la douceur suffit.

Les pharisiens qui ne considéraient QUE la lettre de la Loi, manquaient de cette douceur qui en révélait toute la beauté, la richesse, la saveur.

Ce n’est pas à eux que Jésus s’adresse en disant vous êtes le sel de la terre, mais à des gens humbles, disposés à accueillir la révélation, quant au vrai visage de Dieu, que Jésus présente comme un Père Très-Aimant.

Lumière du monde

Dans l’évangile, la lumière symbolise toujours la vérité.

L’Esprit fait de tout chrétien un chercheur des vérités qui font vivre, en libérant des illusions enfermant dans la « peur de la mort » (Hébreux 2, 15).

Jésus est venu rétablir la vérité quant à Dieu et à son Royaume, vérité que des années d’égarement dans des détails insignifiants, donnant lieu à des compromissions malsaines, avaient contribuer à affadir.

Cette vérité conduit à la « Paix de Dieu » (Philippiens 4, 7) dont tout chrétien est appelé à rayonner autour de lui : « On n’allume pas une lampe pour la mettre sous un seau ».

L’accueil divin que manifeste tous les êtres peuplant le Royaume des cieux n’a pas d’équivalent sur la terre.

Dans ce domaine, même le plus saint des hommes n’arrive pas à la cheville « du plus petit » dans le Royaume des cieux (Matthieu 11, 11).

Cet accueil D’Amour pour lequel tu es fait CHANGE TOUT.

Bernard V.

Ton commentaire et problème avec PayPal!

Dis-moi, suis-je BEAU (ou belle)?Comment as-tu reçu mon partage sur la vidéo de YouTube et le texte de Bernard?

Merci de partager en quelques mots un commentaire à tous tes amis de la famille du blogue ou du site YouTube. Tout au bas de cette page, il y a une zone commentaire pour toi!

Merci de prier pour le ministère! Nous avons des problèmes avec PayPal, s.v.p. ne pas utiliser. Nous vous dirons quand les accords seront rétablies. 

Jésus te regarde dans les yeux et te dit : « Je t’aime » !

Alléluia!

Pierre

Pas encore inscrit?

En plus des mises à jour du site, tu vas recevoir  mes 5 petits secrets de l’amour dans ton courriel à chaque deux jours.

Oui, je veux m’inscrire!

Vos commentaires

7 commentaires… Ajoutez le vôtre.
  • Monique T.

    Merci Pierre pour ce message vidéo! Je ne me suis jamais trouvé aussi belle que mes sœurs ou mes frères. J’ai toujours pensé que j’étais le vilain petit canard. Toute ma vie en a été marquée. Tu n’as pas idée comment ton site, tes vidéos sont une immense bénédiction pour moi. Je glorifie Dieu! Merci, Merci!

  • Louise

    Merci Seigneur pour ta douceur et ta paix. Que rayonne en moi ta Beauté et ta Lumière. Sois loué pour ton regard de tendresse. Amen!

  • Murielle Bluteau

    Le commentaire acco.pagnant l’évangile est interpellant.Le lire et le relire pour se laisser imprégner de cette bonne réflexion qui m’aidera sûrement à poursuivre mon cheminement tant au niveau humain que spirituel

  • Yves-marie LANDY

    Le sel peut-?il perdre sa “salinité” ?
    Pour Monsieur VIDAL:
    Il est vrai que de nos jours le sel employé dans la plupart des pays est un composé chimique ; donc, si on lui enlève sa salinité, il ne reste rien. Remarquez néanmoins ce que dit Albert Barnes, commentateur biblique : “Dans les pays orientaux le sel employé était impur, mélangé avec des substances végétales et terreuses. Il pouvait donc perdre sa salinité ; il restait néanmoins une quantité considérable de déchets. Ceux-ci ne pouvaient servir à rien, sinon, comme il est dit, à être jetés sur les sentiers et les chemins, comme du gravier (…).

  • Joseph

    Merci à Bernard pour cette compréhension nouvelle apportée à ce passage de l’Evangile.
    Que l’Esprit Saint continue de travailler à travers vous

  • Pascale Clotaire

    Que la grâce de Dieu repose sur pierre La Croix et qu’il recueille sa maladie en ces outres et le guérisse.
    En ce moment le seigneur Jésus vient pour la guérison ???? et le rachat de notre âme dans le joug du destructeur.
    Je prie pour vous tous au nom puissant de notre seigneur Jésus Christ.
    Pascale Clotaire de Toulouse.
    Amen !
    PS: j’attendrai le signal pour PayPal .
    Bien cordialement.

    Réponse: Mon fils y travaille bien. Merci de votre compréhension! Pierre

  • Carlota

    Pierre, je lue le seigneur pour son amour,je sai q’il me voie belle
    J’ai 85 ,des raides,artritique,un peu trop ronde…mais je me trouve belle de certaine maniere. jai un bon caractere. Presque toujours je suis hereuse,je soufre pour tous ce que j’aime si ils sont tristes et je me rejoui avec eux si il sont contents. Je me leve an louan le seigneur et je me m’endorme parlant a mon Pere et je mentretien avec loui en recontant tous mes problemes et mes joies. tout dans ses mains.
    Merci Pierre, Merci Bernard .Louange au Seigneur !!!

Laisser un commentaire

Veuillez inscrire votre commentaire, votre nom et votre adresse courriel. Votre adresse courriel ne sera pas publiée.